Comment bien choisir ses logiciels hoteliers Connectivité entre logiciels hoteliers : Un enjeu majeur


Retour à la liste des articles

Si vous gérez un hôtel, vous avez déjà été confronté à cette situation frustrante :

  • Vous découvrez un logiciel hôtelier intéressant pour votre établissement
  • Vous vous renseignez
  • Au moment de passer à l’achat, vous réalisez qu’il ne se connecte pas au reste de votre écosystème, et il faut tout reprendre à zéro.

Comment bien choisir ses outils pour éviter ces déconvenues ? Comment faire le tri entre toutes les promesses « d’outils connectés » ? Comment anticiper les éventuels blocages que vous pourriez rencontrer ? Il existe quelques grandes règles à suivre pour vous simplifier la vie et le choix de vos partenaires techniques.

Comprendre que la connectivité est indispensable

Gestion hôtelière rime toujours avec besoin d’outils variés : PMS, channel manager, gestionnaire de e-reputation ou d’expérience client, caisse…. Et chaque brique du système doit pouvoir communiquer avec les autres !

Anticiper la connectivité entre ces outils vous permet :

  • d’éviter d’être limité dans vos choix
  • de vous épargner un changement de logiciel long et fastidieux en cas de blocage majeur.

Comment faire ? Listez les besoins que vous avez actuellement et que vous pourriez avoir pour votre hôtel : travaillez-vous avec des OTA, prévoyez-vous de faire construire un bar ou un restaurant, d’installer des serrures connectées… Vérifiez ensuite si vos outils actuels ont les fonctionnalités associées. Si la réponse est non, renseignez-vous sur les possibilités de connexions auprès de votre chargé de compte.

Si vous ouvrez un hôtel et que vous n’avez pas encore de logiciel de gestion hôtelière, posez directement la question à votre contact commercial avant de prendre votre décision.

Que cachent les mots « partenaires » et « connectivité » ?

N’hésitez pas à creuser ce qui se cache derrière les mentions « d’outil connecté », « de partenaires » ou encore de « connectivité ».

Une longue liste de partenaires peut sembler rassurante, et on peut être tenté de se dire qu’on trouvera forcément son bonheur dedans. Mais quantité n’est pas synonyme de qualité ! Il est important de se renseigner sur la méthode de sélection des partenaires présentés. Est-ce qu’on parle d’un vrai choix de partenariat effectué par l’équipe ? La connexion a-t-elle déjà été testée ? L’outil proposé par le partenaire est-il un outil qualitatif recommandé par votre chargé de compte ?

Pourquoi ces vérifications ? Parce qu’il est infiniment plus simple de connecter deux outils qui se connaissent et ont l’habitude de travailler ensemble.

Y’a-t-il des coûts de connexion et d’intégration ?

Comme à chaque choix de logiciel, pensez-bien à anticiper les éventuels frais cachés. Les coûts de connexion ont tendance à disparaitre mais on peut encore en trouver. Concrètement, cela veut dire que vous aurez un montant à payer à chaque connexion avec un nouvel outil. Des frais d’intégration peuvent également être facturés par certains prestataires.

Au contraire, d’autre outils incluent ces services dans leur abonnement de base. En clair : renseignez-vous bien pour éviter les mauvaises surprises. Par exemple, si vous êtes en pleine sélection de votre PMS, pensez à ajouter ces coûts éventuels au tarif de base du logiciel.

Anticipez le futur : quelles possibilités ?

Votre outil est-il ouvert à de nouvelles connexions ? Est-il facilement connectable à de nouveaux partenaires ? Ces deux questions sont centrales afin de vous permettre d’anticiper. Elles vous permettront d’évaluer :

  • si vous pouvez éventuellement suggérer un nouveau partenaire à l’équipe qui gère votre outil, par exemple votre PMS ou votre channel manager (ils ne le feront pas seulement pour vous, mais si beaucoup de clients le demandent cela peut être envisageable).
  • si l’outil en question va suivre les tendances et être capable de se connecter aux futurs acteurs du marché.

Si vous devez poser une seule question : demandez à votre chargé de compte ou à votre contact commercial si leur outil possède une API ouverte et gratuite.

En traduction : si leur outil peut se connecter facilement et gratuitement aux autres.

Conclusion

Tous les hôtels sont confrontés à la question de la connectivité entre leurs outils. Même les solutions toutes en-un n’ont pas forcément toutes les fonctionnalités dont un établissement peut avoir besoin.

Pour s’y retrouver, il vaut mieux anticiper les questions de connectivité dès le choix d’un outil, afin d’éviter les désagréments.

Pour ne rien manquer de nos conseils et de nos astuces, vous pouvez vous abonner à notre newsletter 100% dédiée aux hôtels. Ça se passe juste en dessous !


S'inscrire à la Newsletter Pour être au courant de toutes les nouveautés du secteur hôtelier